Chroniques

Mon m’a trouvè une « Petite soeur »…

Mon mari m`a trouvé une petite sœur, ça fait si mal au Cœur…, Il m`a trouvé une petite sœur, c`est la fin de mon bonheur, c`est pire que l`horreur !
Mon amour se mue en désamour, notre union risque la désunion et il lui a fallu juste un pas pour ça.
Mon mari m`a trouvée une petite sœur après toutes ces années…Il m`a trouvée une petite sœur après toute cette vie. Il m`a trouvée une petite sœur, qu`il me demande d`accepter, pour lui.
Je suis perdue, esseulée. Je ne voie plus, je ne pense plus, ou plutôt, je pense trop. Je pense tellement que je n`en dors plus, je n`en mange plus, je n`en vie plus. Je pense à cette vie qu`on a bâtie, à ce foyer qu`on a construits, a ces mots qu`on s`est dits, jadis…Ca me parait si loin et si proche…J`en ai traversé des tempêtes, j`en ai supporté des épreuves, j`en ai essuyé, des humiliations, j`en ai fait, des sacrifices…Et pourtant…Je me retrouve la, à me demander pourquoi ? Ou ai-je péché, ou ai-je échoué ? Je cherche des réponses, mais je ne trouve que des questions. Qui est-elle ? Ou vit-elle ? Comment est-elle ? Peut-être est-elle plus jeune ? Ou plus belle ? Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c`est que j`ai une nouvelle petite sœur, que mon mari m`a trouvée, et avec qui je vais devoir le partager. Nous sommes deux désormais. Deux « Madames  » avec tout ce que ça comporte comme symbole. Nous devrons partager MON HOMME. Celui que j`avais rencontré un jour, qui m`a courtise, conquise, convaincue. Le père de mes enfants. Qui m`avait promis un avenir, un avenir fait d`amour éternel. A l`époque je l`ai cru les yeux fermes, j`ai cru en lui, en notre amour, en SON amour. Ah le mariage ! Il n`est que rêves et chimères, qu`illusions déçues. On ne se demande jamais comment ça finira parce qu’on est certain que ça ne finira jamais.
Aujourd’hui, ma foi en cette vie éternelle vacille. Je me demande si je ne devrais pas le quitter. Peut-être que oui, peut être que non. Je ne sais pas. Je ne sais plus rien…C`est si choquant…Nous étions sensés finir ensemble, mais je commence à envisager demain autrement.
Pourrais-je supporter de dormir seule, deux nuits de suite, l`imaginant avec cette femme ? Me demandant ce qu`ils sont entrain de faire ? Pourrais-je supporter l`idée qu`une autre femme l`embrasse, dorme avec lui, partage tout avec lui, son lit, ses nuits, même la chose la plus intime ? Pourrais-je supporter de le revoir, après cela ? Pourrais le regarder dans les yeux ? La jalousie me ronge…Pourrais je lui pardonner cette trahison ? Et les enfants ? Que ferais-je d`eux ? Me séparer de leur père les perdrait. Je ne veux pas en faire des « sans repères« . Me voir souffrir autant les perd encore plus.
Ah mon cher époux, je t`en veux, j`en viens même a te détester de me mettre dans un tel malaise. Sais-tu ce que je ressens, la ? Toi qui prétends m`aimer, te rends tu comptes de la souffrance que tu m`infliges ? De ce cauchemar et même pire, cette sombre réalité que tu m`impose ? De ce vide dans lequel tu m`as précipité. Je t`aimes, me répètes tu, mais, quand on aime, on ne blesse pas. On n`inflige pas une telle torture a une personne qu`on dit aimer. Quand on aime, chéri, on aime plus que soit, tellement fort que la moindre égratignure, physique ou morale, nous est insupportable. Peut-être bien que tu m`aimes toujours, mais, toi, tu t`aimes plus. Donc, c`est ton bonheur d`abord, avant le mien. Tu dois surement te dire que ça me passera, que je m`y ferais, mais saches, chéri, que je ne m`y ferais jamais. Je suis condamnée à vivre avec cette douleur diffuse a perpétuité. Mis, l`avantage que j`ai, c`est que je peux aussi décider de souffrir un temps, et tourner la page. Je sais que l`entourage social me harcèlera avec des théories religieuses mais, il va falloir qu`ils acceptent que Dieu n`impose jamais à un être humain une charge qu`il ne peut supporter. Je serais libre de choisir, mais, pour le moment, je n`en suis pas encore là.
Es-tu sûr de pouvoir être juste envers nous deux, comme Dieu te l`a imposé ? Si tu crains d`être injuste, tu ne dois en prendre qu`une seule t`a-t-il dit ; Je sais bien que tu ne nous aimes pas de la même manière, et, je suis certaine que moi, tu ne m`aime plus, alors, pourquoi hypothèques tu ton paradis ?
J`ai un désagréable sentiment d`échec, doublé d`une déception indescriptible. Le flot d`émotions qui bout en moi me fait perdre la raison. Ma tête va exploser. Jamais de ma vie, j`ai pensé qu`on pouvait autant détester une petite sœur…Jamais…
L`homme est un éternel chasseur, m`a-t-on toujours dit, mais moi, j`ai toujours pense que ça n`arrivait qu`aux autres…Plus pour me rassurer que par naïveté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *